A quoi sert un équipement podotactile ?

L’équipement podotactile constitue les dispositifs podotactiles servant à alerter les personnes malvoyantes d’un risque imminent lors de leurs déplacements à l’extérieur, telles que les traversées des bordures des escaliers ou de chaussée. La bande podotactile et la dalle podotactile font partie de cet équipement. L’ERP utilise ce dispositif dans le but d’optimiser l’accessibilité des personnes handicapées.

Ce qu’il faut savoir sur l’équipement podotactile

La bande d’éveille de vigilance ou la dalle podotactile désigne un dispositif nécessaire dans les ERP pour signaler  un danger ou un obstacle ou aux personnes atteintes d’une déficience visuelle. Cet équipement est une meilleure prévention des dangers. Il dispose d’une texture particulière que ces individus reconnaissent lorsqu’ils marchent dessus ou à la canne. La dalles podotactile est généralement fabriquée à base de résine méthacrylate. Il est possible de l’appliquer avec une colle spéciale sur les sols extérieurs et les marches d’escaliers. Il peut aussi s’installer avec une pose par scellement ou par vissage. Ce dispositif peut être utilisé en intérieur dans le domaine des bâtiments recevant du public et de l’entreprise. La pose de cet équipement est soumise à la réglementation ERP sur le handicap. Cliquez sur le site idequip.com pour en savoir plus.

L’implantation de l’équipement podotactile

Pour appliquer une bande podotactile, il faut respecter la norme NF P98-351. Le domaine de pose d’un dispositif podotactile se limite en haut des volées d’escaliers de plus de 3 marches situés sur espace public. Il faut l’appliquer au droit des traversées de voies ferrées. La bande podotactile se pose au droit de traversées de trottoir de chaussées relevées sans dénivellation décelable. Aussi, elle doit être appliquée au droit des zones d’embarquement ou de débarquement.

Ensuite, les dimensions de l’équipement podotactile à usage des constructions publiques et de la voirie doivent se conformer aux normes en vigueur. Outre cela, l’équipement urbain doit être le plus antidérapant possible pour éviter tout danger de glissade.

Les conseils pour choisir l’équipement podotactile

Il existe différents types d’équipements podotactiles sur le marché. Leur différence réside dans leur matériau de fabrication. Il est possiblle de faire le choix entre le dispositif en résine minérale, en aluminium, en béton, dalles thermocollantes, dalles avec adhésifs ou dalles à coller.

Par la suite, l’esthétique du dispositif podotactile est un critère à considérer. Il faut qu’il soit très discret et facile à intégrer à l’environnement. Aussi, sa résistance à l’abrasion est à prendre en compte. Celle-ci repose sur la qualité du matériau de fabrication.

Combien se procurer un arceau de parking et quelle autorisation faut-il pour l’installer ?
Que regroupe-t-on sous l’appellation « mobilier urbain » ?